Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Technologie du net

Blog du High-Tech des dernières tendances du moment. Nos articles sont de source sûre, ils proviennent pour la plupart du temps de magasins spécialisés où la clientèle qui ont testé ou validé cette technologie.

Yo ? Yo ! : l'application degré zéro

Publié le 29 Juin 2014 par Skero in Applis et Soft

http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/appli-yo-2716140-jpg_2356518.JPG

 

Inutile pour certains, incontournable pour d'autres, l'appli Yo n'a qu'une seule et unique fonction : envoyer un "Yo" à ses contacts. Et ça marche.


Vous voulez savoir s'il est réveillé, disponible ou non, si elle vous aime, le tout sans écrire de texte ? Pas de problème. Prenez votre smartphone et cliquez pour envoyer un "Yo". C'est l'application gratuite qui fait fureur depuis quelques jours. En début de semaine, elle était téléchargée plus de 100 000 fois, atteignait le top 10 de l'App Store Amérique et franchissait le million d'utilisateurs. Aux dernières nouvelles, elle serait en train de croître au rythme de 200 000 nouveaux abonnés par jour. Mieux, la start-up israélienne qui l'a développée, Mobli, a réussi à collecter 1,2 million de dollars de fonds deux mois seulement après le lancement de l'application.

Tout commence il y a quelques mois, lorsque le fondateur et président de Mobli, société spécialisée dans le partage de photos et de vidéos sur le Web, Moshe Hogeg, demande à un de ses programmeurs, Or Arbel, de développer pour son usage personnel une application la plus simple possible, avec une unique fonction : alerter son assistante. Un "push" pour lui dire qu'il a besoin d'elle.

 
 

Le lendemain, en faisant son jogging, Or a une illumination : depuis des mois, il communique avec un ami via l'application WhatsApp. Une communication réduite au strict minimum puisqu'à un point d'interrogation de l'un, l'autre répond par un point d'exclamation. Parfois, l'ami envoie seulement un mot de deux lettres : Yo. "J'ai alors réalisé, explique Or Arbel, que je communiquais avec mon ami exactement comme Moshe le voulait avec son assistante. Cela m'a pris quelques heures pour concevoir l'application." Il l'envoie immédiatement aux développeurs de WhatsApp en écrivant : "Je vous présente l'outil de communication le plus minimaliste."

"L'application la plus stupide et la plus addictive"

À peu près tout le monde est enthousiaste, y compris son patron. Ensemble, ils vont résister à toutes les pressions leur demandant d'ajouter des lettres, voire des mots, pour en faire une sorte de Twitter bis. C'est donc une grande icône violette avec au milieu un mot d'une syllabe, le fameux Yo. Rien de plus. Le "bébé" est lancé sur l'App Store et sur Google Play le 1er avril. Comme une blague potache. Les débuts sont un peu lents. Mais c'est compter sans le gourou des blogueurs californiens, Robert Scoble. Le mois dernier, il découvre Yo en Israël. Sur son blog, il écrit : "Yo, l'application la plus stupide et la plus addictive que j'aie jamais vue." Et c'est parti pour un buzz d'enfer !

Aujourd'hui, le monde se décline en deux camps. Le premier, le plus important, qui trouve la syllabe absolument géniale, totalement "groove", "dont on ne peut plus se passer". Le second n'a pas de mots trop injurieux : "une appli pourrie", "une bouse inutile" "pour ados décérébrés", "une appli de m... qui ne sert à rien".

Reste que pour certains experts, il ne s'agit que d'un gimmick éphémère. Eran Laniado, le patron d'une société de conseils, est plus optimiste : "Si Yo se développe, ajoute des fonctions (des smileys, du texte), cela pourrait devenir beaucoup plus. Regardez ce qui est arrivé à Facebook et WhatsApp !" Yo deviendra-t-il joyeux, triste, avec des messages ? Pour l'heure, c'est seulement un signal, une alerte, qui vous arrive avec un drôle de bruit, un gargouillis d'estomac affamé. Pour les utilisateurs, c'est déjà tout un monde ou si vous préférez, la "Yo" attitude !

Commenter cet article