Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Technologie du net

Blog du High-Tech des dernières tendances du moment. Nos articles sont de source sûre, ils proviennent pour la plupart du temps de magasins spécialisés où la clientèle qui ont testé ou validé cette technologie.

Premières impressions: Windows 10, c'est Windows 7 en mieux

Publié le 2 Octobre 2014 par Skero in Applis et Soft

Premières impressions: Windows 10, c'est Windows 7 en mieux

Le peuple voulait un menu démarrer et un mode fenêtré, Microsoft l'a écouté. Windows 10, disponible gratuitement depuis mercredi en version «technical preview», effectue donc un rétropédalage contrôlé après les excès de Windows 8. Après une journée d'utilisation, le verdict se dessine: l'OS se positionne comme une évolution moderne de Windows 7. Efficace et sans surprise.

>> Ce qu'il faut savoir avant d'installer la preview de Windows 10

Le bon: La fusion des deux univers

Windows 8 était un OS schizophrène, avec des doublons à foison entre les univers classique et «Métro». C'est terminé. Windows 10 propose un seul bureau, et le menu démarrer fait son grand retour. La partie gauche ressemble à celle proposée depuis XP. Elle est enrichie à droite par les tuiles colorées de ses programmes et apps préférés. Bonus, éteindre son PC se fait en deux clics.

Windows 10 améliore certaines bonnes idées de la version précédente. Le «snap» permet désormais d'aimanter jusqu'à quatre fenêtres sur les bords de l'écran en vis-à-vis. Les adaptes du rangement peuvent également s'en donner à cœur joie avec le système de bureaux virtuels. Enfin, on s'y retrouve bien mieux dans le multitasking. Pour ceux qui n'aiment pas le raccourci ALT+TAB, un bouton dédié fait son apparition, ainsi qu'un autre pour la recherche.

Microsoft n'a pas oublié les utilisateurs tablettes. Sur Surface Pro 3, le mode continuum optimise l'interface pour le tactile. Mais dès qu'un clavier est détecté, elle repasse en mode PC.

Le moyen: un design frileux

Windows 10 offre à Windows 7 un lifting plutôt réussi. Les icônes se modernisent, les effets de transparence et les transitions sont moins tape à l'oeil que sur Mac OS X. L'explorateur de fichiers, en revanche, aurait bien besoin d'un coup de bistouri pour supprimer l'horrible menu «ruban» pollué de menus illisibles.

Le cohabitation entre les «vieux» programmes et les apps «moderne» égratigne encore la rétine. L'app Météo ne ferait pas tache sur iPad tandis que la calculatrice ressemble toujours à celle de Windows XP.

Le mauvais: Le manque d'innovations

Apple développe la complémentarité entre Mac OS et iOS, Google entre Android et Chrome OS, pour des expériences sans transition quel que soit l'écran. Windows 10, lui, semble davantage tourné vers le passé que le futur –même si des innovations comme l'assistant Cortana seront intégrées d'ici la version définitive, fin 2015. Au final, cette édition s'adresse clairement aux utilisateurs de Windows XP et 7 qui avaient rejeté Windows 8. Reste à savoir s'ils veulent encore acheter un PC.

Commenter cet article