Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Technologie du net

Blog du High-Tech des dernières tendances du moment. Nos articles sont de source sûre, ils proviennent pour la plupart du temps de magasins spécialisés où la clientèle qui ont testé ou validé cette technologie.

Vente de SFR : Bouygues promet 15 milliards, Free aux abonnés absents

Publié le 6 Mars 2014 par Skero in Nouveautés High-Tech

http://l2.yimg.com/bt/api/res/1.2/HqBCC8x.Rx.40ttDAWmh6w--/YXBwaWQ9eW5ld3M7Y2g9Mjg0O2NyPTE7Y3c9NjUyO2R4PTA7ZHk9MDtmaT11bGNyb3A7aD0yNzU7cT04NTt3PTYzMA--/http://media.zenfs.com/fr_FR/News/lepoint/par-2482247-jpg_2132151.JPG

 

Selon le Figaro, Bouygues propose pas moins de 15 milliards d'euros pour racheter SFR. Une offre plus tentante que celle de Numericable.

 

 

Deux offres pour le rachat de SFR : Bouygues et Numericable, mais pas Free

Vivendi vient d'annoncer dans un communiqué qu'il n'a reçu mercredi soir que deux offres pour le rachat de sa filiale télécom SFR. Pas de montants déclarés pour l'instant.

"Le Conseil de surveillance de Vivendi sera saisi pour étudier ces offres", précise le groupe dans un communiqué. "Il évaluera toutes les options qui s'offrent à lui quant à l'avenir de sa filiale et du groupe, dans le meilleur intérêt des salariés et des actionnaires", ajoute-t-il.

Le feuilleton du rachat de SFR arrive à son terme. Depuis mercredi soir 20 h 00, le dépot des candidatures est clos. Et même si l'on parle depuis quelques jours de l'avance de Numericable sur ce dossier, Bouygues jette in extremis toutes ses forces dans la bataille. Une heure auparavant en effet, les propositions de Bouygues pour la fusion avec SFR ont été révélees par Le Figaro.
Et il n'y va pas de main morte. Le quotidien parle d'une offre "sur mesure" pour ce rachat très médiatique : Bouygues établirait un chèque de 15 milliards d'euros, pas moins ! Une offre qui serait supérieure à celle de Numericable.
Egalement au programme de Bouygues : des synergies équivalentes à 10 milliards d'euros entre les deux groupes. un chiffre qui est lui aussi bien supérieur à celui annoncé par Numericable qui se base, lui, sur "seulement" 6 milliards d'euros.
Enfin, l'aspect social est également abordé : l'offre de Bouygues peute rassurer un bon nombre de salsriés car elle n'envisagerait aucun départ contraint.

Sous contrôle de l’autorité de la concurrence

Cette offre de rachat envisage également de prendre en compte les futures volontés de l’autorité de la concurrence. Bouygues cèderait une partie de son réseau ainsi que bon nombre de ses fréquences hertziennes.
Toujours selon Le Figaro, cette offre vient chapeauter un « projet résolument offensif » en associant le numérique, la fibre optique et les services de l’opérateur.

 

Commenter cet article