Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Technologie du net

Blog du High-Tech des dernières tendances du moment. Nos articles sont de source sûre, ils proviennent pour la plupart du temps de magasins spécialisés où la clientèle qui ont testé ou validé cette technologie.

Ubisoft joue gros avec Watch Dogs

Publié le 30 Mai 2014 par Skero in Jeux Vidéos

http://www.lefigaro.fr/medias/2014/05/27/PHO20bdd430-e4ee-11e3-b782-46a01605a8cc-805x453.jpg

 

L'éditeur français a investi plus de 140 millions d'euros dans ce jeu d'action ambitieux prenant pour thème l'hyperconnectivité de notre société, la surveillance de masse et le piratage informatique. Le report de six mois de la sortie de ce titre avait provoqué la chute de 25% de l'action Ubisoft.

 

Ubisoft retient son souffle. Le mastodonte français du jeu vidéo lance ce mardi Watch Dogs, un ambitieux jeu d'action pour les consoles PlayStation, Xbox et pour PC. Avec un budget de plus de 140 millions d'euros, dont la moitié en dépenses marketing, l'erreur n'est pas permise.

L'éditeur français avait créé la surprise il y a deux ans en dévoilant cette toute nouvelle marque développée en secret depuis 2009. Presse spécialisée et joueurs ont été bluffés par une bande-annonce mettant en scène un hacker utilisant son smartphone pour changer les feux de signalisation, couper le courant dans la ville ou pirater des caméras de surveillance, le tout dans une reproduction fidèle de la ville de Chicago. Avec sa maîtrise technique et ses graphismes alléchants, Watch Dogs se positionnait alors comme le jeu incontournable du lancement des futures PlayStation 4 et Xbox One. Ubisoft ambitionne d'en faire une licence comparable à sa saga Assassin's Creed et annonce la réalisation d'un film en partenariat avec Sony et New Regency.

 

Mais à quelques semaines de la sortie du jeu, les retours internes ne sont pas bons. Malgré les moyens mis en place, les tests consommateurs montrent que le jeu final souffre de trop nombreuses lacunes. Le 15 octobre 2013, Ubisoft annonce que la sortie de Watch Dogs est décalée au printemps 2014. La sanction des marchés est immédiate: l'action Ubisoft dégringole de 27 %. L'éditeur tombe dans le rouge pour son exercice fiscal 2013-2014: 66 millions d'euros de pertes opérationnelles, pour un chiffre d'affaires d'un milliard d'euros.

Faire connaître la licence

Si le cours de l'action Ubisoft est désormais à son plus haut depuis trois ans, l'éditeur peut difficilement se permettre un échec commercial au vu des sommes engagées. Défi principal: faire connaître cette nouvelle licence, alors que le marché du jeu vidéo plébiscite les suites de séries déjà connues.

«Il a fallu faire comprendre les thématiques du jeu que sont le “hacking” et l'hyperconnectivité», explique Guillaume Apesteguy, chef de produit. La semaine dernière, l'éditeur a publié une caméra cachée dans les rues de Los Angeles. La vidéo virale, à destination du grand public, montre des passants équipés d'un smartphone ayant les mêmes «pouvoirs» que ceux du héros du jeu.

«C'est l‘une des vidéos les plus vues d'Ubisoft avec près de 12 millions de visionnages, souligne Guillaume Apesteguy. Nous avons aussi eu recours à des “Youtubers” influents, comme Cyprien, pour réaliser une vidéo humoristique sur le jeu.» À ce jour, près de la moitié des deux millions d'abonnés de la chaîne YouTube ‘CyprienGaming', très populaire auprès des adolescents, ont regardé cette publicité qui ne dit pas son nom.

L'éditeur n'a pas pour autant négligé le marketing traditionnel. Affichage dans les gares, métro et RER, bâches publicitaires sur le périphérique parisien, spots TV lors des matchs préparatoires de l'équipe de France de football ou de la finale de la Ligue des champions, partenariat avec Fun Radio… Difficile d'échapper à la silhouette d'Aiden Pearce, le héros du jeu. Grâce à cette campagne intense, Watch Dogs est le deuxième jeu le plus précommandé de l'histoire d'Ubisoft. L'éditeur a indiqué à ses actionnaires espérer écouler 6,2 millions de copies dans le monde entier. Reste à attendre le verdict de la presse spécialisée, qui reste un important prescripteur d'achat. Cette dernière est contractuellement priée de garder le silence jusqu'à mardi 9 heures, en même temps que la sortie officielle du jeu.

Commenter cet article