Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Technologie du net

Blog du High-Tech des dernières tendances du moment. Nos articles sont de source sûre, ils proviennent pour la plupart du temps de magasins spécialisés où la clientèle qui ont testé ou validé cette technologie.

Le smartphone sécurisé de Boeing quasi inviolable

Publié le 9 Mars 2014 par Skero in Smartphones

http://www.lefigaro.fr/medias/2014/03/01/PHO277cffb0-a05d-11e3-a065-1a185f6b0984-805x453.jpg

 

Le constructeur aéronautique a dévoilé officiellement son smartphone nommé «Boeing Black» à destination d'agents du gouvernement. Le smartphone a la particularité de détruire son contenu en cas d'intrusion.

 

Le «Boeing Black» pourrait devenir le téléphone officiel des chefs d'État et des espions. Le smartphone n'est pas encore disponible dans le commerce mais Boeing serait en discussion avec des acheteurs potentiels après avoir passé 3 ans à développer l'appareil, selon une porte-parole du géant de l'aéronautique interrogée mercredi par Reuters. Le téléphone fonctionne sur le système d'exploitation Android.

Le smartphone est assemblé aux États-Unis, a priori par Boeing lui-même, et certains composants sont fournis par STMicroelectronics, leader dans la fabrication de semi-conducteurs. Le dossier de presse diffusé par Boeing indique que pratiquement «100 ans d'innovation dans le domaine des nouvelles technologies au sein de l'entreprise» lui permet de fournir un mobile à la fois sûr et effiace. Aucune information n'a été communiquée sur le nom du constructeur et de l'opérateur avec qui Boeing a travaillé. Le prix du smartphone n'a pas été dévoilé non plus, ce produit n'étant pas destiné au grand public, selon le site Myce.

«C'est un téléphone destiné à des entreprises qui souhaitent gérer un parc de smartphones sécurisés et connectables à leurs ordinateurs sécurisés existants», déclare le porte-parole de STMicroelectronics. Boeing précise d'ailleurs, dans un fichier transmis à la commission américaine des télécommunications, que le téléphone offre un service en priorité pour les «agents du gouvernement et leurs sous-traitants pour leur s'assurer que leurs données et leurs communications [...] sont transmises et stockées d'une manière hautement sécurisée». Les possesseurs de l'appareil devront signer un contrat d'achat pour s'assurer qu'ils ont compris les termes de l'utilisation du dispositif.

Autodestruction des données en cas d'intrusion

«Boeing Black» se désigne comme le seul téléphone à offrir un terminal de confiance pour les acteurs du secteur de la défense et de la sécurité nationale. Il a pour objectif principal d'assurer la confidentialité des données de l'utilisateur et de protéger ses communications. Le téléphone embarque à son bord «un module sécurisé que l'on trouve sur les PC et Notebook professionnels et qui est utilisé pour gérer la sécurité du téléphone», précise un porte-parole de STMicroelectronics interrogé par Le Figaro. L'une de ses fonctions est de veiller à l'intégrité logicielle du smartphone. Il ne peut en aucun cas être corrompu par un pirate. «Ceci limite grandement les attaques extérieures», ajoute le porte-parole. La technologie de STMicroelectronics permet également «le chiffrement des données, les rendant illisibles par un tiers [en cas d'interception]. Toute information peut être encryptée comme les appels téléphoniques, les SMS ou les e-mails». Le Boeing Black contient même une fonction radicale d'autodestruction des données en cas d'intrusion.

Le téléphone aura une double utilité. Grâce à deux cartes SIM intégrées, l'utilisateur pourra alterner entre un canal réservé au gouvernement et un autre réservé au commerce, selon Boeing. Il fonctionne sur tous les réseaux (y compris la 4G) et propose une connectivité Wi-Fi et Bluetooth. Le possesseur du smartphone pourra configurer le téléphone pour un maximum de sécurité. Le Boeing Black se rapproche d'un smartphone déjà existant: le Hoox. Lancé en 2013 à 2000 euros, il était proposé aux entreprises pour sa capacité à assurer la sécurité des données sensibles.

Le corps du téléphone est modulable et inviolable. Il est possible d'ajouter des capteurs supplémentaires, biométriques par exemple, ou des améliorations, comme une connexion satellite ou une meilleure batterie. Ce qui fait du «Boeing Black» un savant mélange entre le Blackphone, plutôt destiné au grand public, le «Project Ara» qui veut créer un smartphone avec des modules interchangeables et le fameux BlackBerry qui fait office de smartphone professionnel.

Commenter cet article