Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Technologie du net

Blog du High-Tech des dernières tendances du moment. Nos articles sont de source sûre, ils proviennent pour la plupart du temps de magasins spécialisés où la clientèle qui ont testé ou validé cette technologie.

Kim Dotcom présente son service de musique en ligne, «Baboom»

Publié le 21 Janvier 2014 par Skero in Réseaux Sociaux

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2014-01/2014-01-21/article_baboom.jpg

 

La plateforme, en prévisualisation, n’affiche qu’un album à son catalogue pour le moment, «Good Times», enregistré par le fondateur de MegaUpload lui-même…

iTunes, Spotify, Deezer, Rdio et consorts vont voir un concurrent de plus arriver sur le marché cette année. Kim Dotcom, le sulfureux fondateur des sites illégaux MegaUpload et MegaVideo, fermés par le FBI en janvier 2012, se lance dans la musique en ligne (en toute légalité semble-t-il, cette fois). L’entrepreneur a lancé en prévisualisation lundi sa propre plateforme, baptisée Baboom, initialement attendue sous l’appellation Megabox.

 

Le site devait être lancé définitivement avant la fin 2014. Pour l’heure, un seul album est visible dans le catalogue. Il s’agit de Good Times, une compilation Europop enregistrée par… Kim Dotcom lui-même. 

 

Du streaming et du téléchargement

Concrètement, Baboom va proposer une offre de streaming gratuite financée par la publicité, mais aussi des morceaux en téléchargement payant, au format MP3 ou FLAC (haute définition audio). Les artistes pourront choisir d’offrir (comme Kim Dotcom) ou vendre leur musique. La plateforme proposera par ailleurs des fiches artistes et un flux d’activités.

 

Plusieurs questions restent toutefois en suspens: quel sera le modèle économique de Baboom? Comment seront répartis les revenus? Comment le site parviendra-t-il à se différencier des autres plateformes de streaming? Et quels artistes seront présents sur le site? Car au vu de ses démêlés avec la justice américaine et de ses anciennes activités illégales, il est très peu probable que Kim Dotcom ait le soutien de maisons de disques.

A.G.

Commenter cet article