Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Technologie du net

Blog du High-Tech des dernières tendances du moment. Nos articles sont de source sûre, ils proviennent pour la plupart du temps de magasins spécialisés où la clientèle qui ont testé ou validé cette technologie.

iTunes : une application de chirurgie esthétique pour enfants fait scandale

Publié le 17 Janvier 2014 par Skero in Applis et Soft

http://www.lepoint.fr/images/2014/01/15/tweetbon-2347123-jpg_2020691.JPG

 

À la suite de la grogne de nombreux internautes qui ont dénoncé le jeu sur Twitter, le géant américain a retiré l'application de son App Store.

Les internautes imposent leur volonté. iTunes a décidé, à la suite de la grogne de nombreux parents, de retirer de son App Store l'application gratuite "Chirurgie esthétique et chirurgien esthétique et clinique version Barbie". La présentation du jeu, destiné aux "enfants de 9 ans et plus", a donné des boutons aux parents du monde entier. "Cette malheureuse fille a tellement de surpoids qu'aucun régime ne peut l'aider. Dans notre clinique, elle peut bénéficier d'une liposuccion qui la rendra mince et belle", écrivaient les concepteurs de l'application, avant de demander aux jeunes joueurs : "Vas-tu l'opérer, docteur ?"

 

La description de l'application était par ailleurs complétée par deux images, celle d'une Barbie mince et une autre d'une Barbie obèse.

 

 

@EverydaySexism passe à l'offensive

Le mouvement contre l'application, qui pousse les enfants à pratiquer des incisions dans les "zones à problèmes", est parti du compte Twitter @EverydaySexism, qui recense "les expériences de sexisme, harcèlement et agression pour montrer à quel point le problème est actuel et créer un effet de solidarité". EverydaySexism a alors demandé aux utilisateurs du site de microblogging d'"envoyer un tweet @itunes si vous pensez qu'ils devraient reconsidérer la vente de cette merde aux joueurs de 9 ans et plus". EverydaySexism a proposé une action similaire pour un jeu identique proposé sur Google Play.

 

 

Les messages ne sont pas passés inaperçus et ont été retweetés de nombreuses fois, de quoi convaincre les deux géants américains de supprimer l'application controversée de leurs plateformes.

 

 

 

Commenter cet article