Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Technologie du net

Blog du High-Tech des dernières tendances du moment. Nos articles sont de source sûre, ils proviennent pour la plupart du temps de magasins spécialisés où la clientèle qui ont testé ou validé cette technologie.

Facebook : un Français brise la chaîne de la Neknomination

Publié le 18 Février 2014 par Skero in Réseaux Sociaux

http://www.01net.com/images/article/842330.jpg

 

Se filmer en train de boire un verre d'alcool cul sec et inciter ses amis à faire de même. Voilà le jeu qui envahit Facebook et auquel un jeune Bordelais a refusé de participer. Il lui en a préféré un autre, plus altruiste.

 

Le phénomène Neknomination a eu des conséquences inattendues. On rappelle que ce jeu, qui s'est répandu à vitesse grand V ses dernières semaines sur Facebook, consiste à boire cul sec un ou plusieurs verres d'alcool devant une webcam et à défier ses amis d'en faire autant en moins de vingt-quatre heures. Il a déjà fait plusieurs morts, notamment en Grande-Bretagne.

 

En Irlande, où ce jeu un peu stupide a déjà fait deux morts, Pat Rabitte, ministre de la Communication, a demandé à Facebook de bannir la publication de ces vidéos de sa plate-forme. Un appel resté sans suite. Interrogé, un porte-parole du réseau social nous explique que ces vidéos ne « contreviennent pas à la politique interne de Facebook » mais que le réseau social « encourage les internautes à lui signaler tous contenus susceptibles d'aller à l'encontre de ses règles. » Facebook leur donne aussi « l’opportunité de se retirer de contenus et de conversations qu'ils jugent gênants ».
En France, le ministère de l'Intérieur a publié le 13 février 2014 une alerte sur son site. « Ce phénomène prend actuellement de l'ampleur en France, et beaucoup d'entre vous pourront nous dire que ce n'est pas de boire un verre d'alcool devant une caméra qui les tuera ! Sauf que cette tendance présente un danger bien plus insidieux qui s'inscrit sur le long terme », précise le ministère, avant d'inciter les jeunes à réfléchir avant de publier une vidéo qu'ils pourraient bien regretter ensuite.

 

De la Neknomination à la Smartnomination

 

Devant la bêtise de ce jeu et l’inertie du réseau social, certains internautes nominés ont décidé d'en changer les règles. En France, le premier a avoir réagi s’appelle Julien Voinson. Mi-février 2014, ce jeune photographe bordelais crée une page Facebook en riposte à celle de la Neknomination et la baptise
la Smartnomination.
« J'ai été nominé pour ce jeu de merde, donc pour ma part j'ai décidé de faire une vidéo un petit peu plus intelligente pour relever le défi », explique-t-il. Et au lieu d’avaler un verre d’alcool, Julien Voinson défie les internautes de faire un acte altruiste. Lui décide par exemple d'offrir des hamburgers et de l’eau à des sans-abri (voir ci-dessous).

 

 

La vidéo du Bordelais a déjà été vue plus de 600 000 fois sur YouTube et la page Facebook de la Smartnomination compte déjà près d’une douzaine de vidéos et plus de 7 000 « J’aime ». Et passe déjà les frontières : la dernière vidéo a été postée depuis Montréal, au Québec. Même si on est loin des 25 000 « J’aime » de la version française du Neknomination, c’est un bon début.
S’il a été stupéfait par le succès de son initiative, le jeune homme a tenu, sur sa propre page Facebook, à remercier les internautes et les incite à poursuivre cette chaîne solidaire.

 

 

 

Commenter cet article