Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Technologie du net

Blog du High-Tech des dernières tendances du moment. Nos articles sont de source sûre, ils proviennent pour la plupart du temps de magasins spécialisés où la clientèle qui ont testé ou validé cette technologie.

E3: «Disney Infinity» met tous ses héros de films dans une boîte à jouets

Publié le 13 Juin 2013 par Skero in Jeux Vidéos

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2013-06/2013-06-13/article_ToyBox.jpg

 

Disney met plus d'une quarantaine de ses franchises dans un titre ambitieux, mi-jeu mi-jouet, qui compte bien rivaliser avec les figurines «Skylanders»...

Disney s’était fait discret ces derniers temps dans le jeu vidéo. Et s’apprête à revenir en force le 22 août prochain avec «Disney Infinity». Un titre qui mélange à la fois jeu vidéo, puisqu’il est lancé sur consoles (PS3, X360, Wii et Wii U), et jouets, puisqu’il nécessite des figurines, qui vont prendre vie à l’écran une fois posés sur une plate-forme. Un concept déjà familier pour certains, puisqu’il a été déjà utilisé pour «Skylanders», conçu par Activision et succès des cours de récré. Comme dans ce dernier, «Disney Infinity» propose des aventures à parcourir, mais il ajouté un mode «Toy Box», qui a été dévoilé davantage à l’E3, le salon du jeu vidéo à Los Angeles.

 

«Toy Box», en français, c’est la boîte à jouets. Dans «Disney Infinity», c’est un espace où l’on peut construire et éditer ses propres mondes, fabriquer ses propres mini-jeux, comme un terrain de football, un match de paint-ball. Voire un jeu de catapulte à la «Angry Birds». «En ligne, on peut s’immiscer dans les mondes des uns et des autres, voire bâtir ensemble, précise John Blackburn, le directeur du studio Avalanche Software, déjà à l’origine de l’adaptation réussie de “Toy Story 3” en jeu vidéo. Certaines créations pourront être également soumises à Disney, qui, après validation, les proposera en téléchargement.» De quoi à la fois encourager la créativité des joueurs et fonder une communauté à la manière d’un «Little Big Planet».

 

Jack Sparrow avec le jet-pack de Buzz l’Eclair

Le mode boîte à jouets de «Disney Infinity», c’est aussi l’endroit où Monsieur Indestructible se pavane dans le carrosse de Cendrillon, où le pirate Jack Sparrow s'envole avec le jet-pack de Buzz l’Eclair dans un univers aquatique aux motifs du Monde de Nemo. Le crossover dans le jeu vidéo, c’est une pratique courante. Le Yoda de Star Wars a déjà fait ses classes dans le jeu de combat nippon «Soulcalibur 4», et avec Nintendo, la prof de fitness de «Wii Fit» va affronter Mario. Chez Disney, hormis une longue collaboration avec Square Enix pour la franchise «Kingdom Hearts», mélanger les franchises, ça pourrait tenir du sacrilège. Pourtant; plus d’une quarantaine de franchises se côtoient dans «Disney Infinity»: de Tron aux Mondes de Ralph en passant par le prochain western Lone Ranger, avec Johnny Depp.

 

«Les gens attachés à Disney n’aiment pas trop que les univers se mélangent, la société Disney non plus, explique John Blackburn. Mais on avait proposé à Pixar et à John Lasseter de créer des personnages-jouets de la même taille, avec une stylisation identique et propres à susciter l'envie de les collectionner. Du coup, ils ont accepté.» D’où ce système de figurines, qui agace les cadres de Disney quand on leur fait remarquer qu’il s'apparente à celui de «Skylanders». Pure coïncidence, répond-on. Dix-neuf figurines seront disponibles au lancement du jeu, une trentaine après. Et plus tard? Disney a acquis les franchises Star Wars et Marvel. Alors pourquoi pas un «Disney Super Maxi Infinite»? Cela démange Hulk de faire une course en kart contre Dark Vador.

 

Le trailer E3 de «Disney Infinity»:


Commenter cet article